GO GREEN : Les règles d’or du zéro déchet

1. Refuser

Refuser toutes les choses qu’on nous donne/offre et que l’on accepte sous prétexte que c’est gratuit : gadgets, cadeaux de fidélités, imprimés publicitaires, articles à usage unique, échantillons, sacs plastiques, … Malheureusement, ces habitudes ont pour conséquences de générer une quantité de déchets immense et surtout d’alimenter la production d’objets et de gadgets inutiles dont on peut absolument se passer.

Petite info : on reçoit en moyenne 31 kg d’imprimés publicitaires chaque année dans notre boîte aux lettres. A l’échelle de la France, si seulement 5% des habitants décident d’apposer un autocollant « Stop Pub » sur leur boite aux lettres, on estime que 400000 arbres seraient épargnés, sans compter l’énergie que l’on perd à produire ce genre de déchets.

Petit rappel : durée de vie moyenne d’un objet jetable = 30 seconds.

sac plastique orange sur fond blanc

2. Réduire

Réduire ou consommer moins mais consommer mieux. Privilégiez la qualité à la quantité, allez à l’essentiel et simplifiez-vous la vie. Qu’il s’agisse d’alimentation, de déco ou de shopping fringues, achetez seulement ce dont vous avez réellement besoin. Posséder moins, c’est aussi avoir besoin de moins de place pour stocker, moins de meubles et perdre moins de temps à entretenir et nettoyer. Préférer se déplacer à pieds lorsque c’est possible. Si vous n’avez pas accès au vrac, choisissez des produits avec le moins d’emballage possible. Limiter les impressions et le gaspillage de papier. Réutiliser de vieilles enveloppes et des vieux papiers pour faire des listes ou prendre des notes. Faire soi-même, une soupe maison revient de 3 à 6 fois moins cher qu’une soupe industrielle achetée en grande surface0.

3. Réutiliser

Réutiliser tout ce que vous ne pouvez pas refuser ni réduire. Donner une seconde vie aux déchets pour minimiser l’impact de notre consommation sur l’épuisement des ressources. Réutiliser certains emballages qui une fois nettoyés peuvent faire de chouettes contenants, rangements, pots de fleurs, pots à bougies,… (article à venir) Penser aux brocantes où on peut dénicher de super affaires ou encore les friperies et boutiques de seconde main dans lesquelles on trouve des chouettes articles à des prix accessibles. Donner, échanger, troquer avec nos voisins, amis les affaires qui ne conviennent plus. Penser également aux associations pour se débarrassez des vieux textiles, vielles montures de lunette, vieux livres ou matériel scolaire, …

4. Recycler

Lorsqu’on refuse, réduit et réutilise, il ne reste finalement plus grand-chose à recycler. Optez pour le tri sélectif afin que les matériaux recyclables soient pris en charge et redirigés vers des centres spécialisés. Apportez-y les objets en fin de vie et qui sont très polluants comme les ampoules, les piles, les vieux pots de peinture, les vieux flacons de vernis à ongles,… Attention, tous les emballages ne sont pas recyclables. Encore une fois, lorsque vous faites vos courses préférez des emballages qui seront recyclés si vous ne les réutilisez pas.

Liste des déchets non recyclables. En effet, ces objets finiront dans une décharge ad vitam aeternam.

  • Les sacs en plastique et sachets alimentaires
  • La vaisselle
  • Les verres
  • Les miroirs
  • Les produits cosmétiques
  • CD et DVD
  • Les jouets
  • Les barquettes en plastique type emballage pour le beurre ou la glace
  • Les barquettes en polystyrène
  • Les films plastiques
  • Les pots de yaourt et de crème fraîche
  • Les couches pour bébé
  • Les ampoules halogènes
  • Le polystyrène sous toutes ses formes
  • Les cartons sales
  • Les papiers sales
  • Les boites à œufs en plastique
  • Les déchets de salle de bain : lingettes, cotons, mouchoirs, pansements, rasoirs jetables et lames
  • Vaisselle et gobelets en plastique, pailles
  • Liste non-exhaustive

5. Composter 

22Source

Ce n’est certainement pas la partie la plus glamour. Quoique le sujet des déchets ne l’est pas particulièrement non plus. Néanmoins, il suffit de regarder le graphique ci-dessus pour se rendre compte que la quantité de compost que nous produisons et la manière dont nous le traitons peut avoir un gros impact sur la taille de nos poubelles. Lorsque je me suis mise à composter, nous avons presque instantanément réduit nos déchets (poubelle de cuisine) de moitié. Effectivement, nous consommons beaucoup de fruits et légumes à la maison et nous produisons donc beaucoup de déchets végétaux. Je me suis rapidement rendue compte du gain d’argent puisque j’achetais moitié moins de sacs poubelles. Pour composter, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Si vous avez un accès vers l’extérieur, c’est le plus simple, vous pouvez dédier un endroit de votre jardin au compostage. Si vous avez un balcon ou accès vers l’extérieur très restreint, le lombripostage ou vermicompost est très efficace. Si vous n’avez pas du tout d’extérieur, le lombripostage ou le ramassage hebdomadaire du compost par votre commune sont les meilleures solutions. Le lombricompost demande un peu d’entretien mais ne sent pas mauvais.

Compost Symbol

Je vous renvoie vers un site qui vous donnera de plus amples informations concernant les différents types de compostage : compostage info

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s